Place de la médecine naturelle dans le monde

 

Cette médecine reste très répandue dans toutes les régions du monde en développement et son usage ne cesse de croître dans les pays industrialisés.

 

En Occident :             En France

 

 

 

Guérir sans médicaments? Des plantes à l'hypnose, du yoga aux soins thermaux, les thérapies alternatives ont le vent en poupe. Elles comblent un besoin de bien-être et la recherche mesure aujourd'hui leur efficacité. Même les médecins s'y mettent.

 

D'après les spécialistes, 80 % de nos dérèglements intérieurs seraient liés au stress et au mode de vie.

 

Face à ces maux des temps modernes, la médecine conventionnelle est souvent désarmée. Aussi, pour soulager leurs peines, de plus en plus de Français se tournent vers d'autres remèdes: plantes curatives, hypnose, naturopathie, yoga, sport, thermalisme... Ces dernières années, une nouvelle science du bien-être s'est imposée. Puisant son savoir aux origines de l'homme, mais brevetée depuis par une armée d'études cliniques, cette médecine sans médicaments promet de réconcilier - enfin - le corps et l'esprit des patients.

 

Simple, écologique, sensuelle, elle répond aux évolutions de l'époque. Car, si la recherche médicale a accompli des progrès fulgurants, bien des troubles - pas toujours bénins - lui résistent encore. Et puis, ne pourrait-on pas se soigner autrement qu'en avalant des gélules à la pelle ?

 

En France, 40% des gens malades recourent à la médecine naturelle

 

"La médecine moderne s'est coupée de l'humain, dénonce Jean-Marie Gueullette, président du Centre interdisciplinaire d'éthique de l'Université catholique de Lyon. Elle passe son temps à comparer l'efficacité des médicaments et des techniques, mais les malades, eux, sont en quête de sens, ils veulent comprendre ce que leur corps exprime", analyse ce frère dominicain, ancien carabin. Pour lui, ces souffrances ne peuvent plus être réduites à un simple problème de plomberie.

 

Les chiffres l'attestent: en France, près de 40% des patients atteints d'une maladie grave recourent à la médecine naturelle, en complément de leur traitement, affirme-t-il. Ailleurs, la même tendance se confirme. Malades ou non, 83 millions d'Américains pratiquent une thérapie alternative (yoga, massage, sophrologie, hypnose, etc.) ou consomment des produits naturels. Au Canada, la moitié des femmes suivent les mêmes recettes pour passer le cap de la ménopause. Et en Suisse, la reconnaissance des médecines complémentaires est même inscrite, depuis peu, dans la Constitution... Se soigner au naturel est devenu une affaire sérieuse.

 

En France aussi, les carnets de rendez-vous des naturopathes, hypnothérapeutes et autres praticiens du bien-être débordent. Réédité pour la troisième fois depuis sa sortie en 2008, le best-seller de Danièle Festy, Ma bible des huiles essentielles (Leduc S. éd.), s'est écoulé à plus de 80 000 exemplaires.

 

Près de 1,5 million de personnes pratiqueraient régulièrement le yoga. "Même la communauté médicale s'y met", se félicite Nathalie Aulnette, directrice de la Fondation Apicil, engagée dans la lutte contre la douleur. Grâce à son oeuvre de mécénat, les patients de l'hôpital de Chambéry apprennent désormais à se masser entre eux pour évacuer les tensions et reprendre confiance. Au sein de l'établissement pédiatrique de Villefranche, 60 soignants ont été formés à l'hypnose...

 

 

A cela s'ajoute les écoles de médecines douce qui propose des formations de cette branche de médecine exemple à Amiens il y une institut de formation de Médecine Chinoise.

 

 

 

En Orient :        En Asie et Afrique 

 

 

 

En Chine, les préparations traditionnelles à base de plantes représentent entre 30 et 50 % de la consommation totale de médicaments. Au Ghana, au Mali, au Nigéria et en Zambie, le traitement de première intention pour 60 % des enfants atteints de forte fièvre fait appel aux plantes médicinales administrées à domicile. L'OMS estime que, dans plusieurs pays d'Afrique, la plupart des accouchements sont pratiqués par des accoucheuses traditionnelles.

 

Comment expliquer cette forte utilisation de la médecine naaturelle? Tout simplement àcause d'un manque de moyens financier mais peut on dire que c'est parce que cette médecine est plus efficace?

 

 

 

 

 

 

 

 

4 votes. Moyenne 4.25 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site